Cadets

Match à Ustaritz

Pour ce match en retard de la première journée nous nous déplaçions à Ustaritz, les conditions climatiques étaient les mêmes que la semaine dernière mais avec le froid en moins. Le terrain d’entraînement du club fût notre champ de bataille, pas de marquage visible au sol, de la boue, de l’eau tout pour faire un bon match de rugby. Au bout de dix minutes de jeu, nous menions deux essais à zéro ( 10 à 0).Les cadets avaient la main mise sur le ballon, nos adversaires étaient dominés. Alors, les jeunes se sont mis à croire que c’était plié. Un relâchement de notre part et un arbitre avec des décisions bizarres ont remis nos adversaires sur des bons rails. Les petits basques en profiterent pour nous perforer dans l’axe avec des puissants avants, et marquèrent deux essais. Mi temps 10 à 10. Ils fallaient rectifié le tir et vite, être plus agressif en défense, çela fut payant car nous marquèrent une pénalité, sur le coup d’envoi notre troisième ligne attrapa le ballon et traversa tout le terrain pour aller marquer l’essai, un petit break était fait puisque le score était de 18 à 10. Au contraire, à partir de ce moment nous ne voyons plus le ballon, nos adversaires nous ont perforé et marquèrent deux essais dont un transformé, 22 à 18 à dix minutes de la fin, nous étions acculés sur notre ligne, mais les cadets eurent un dernier sursaut, notre centre perfora la défense sur quarante mètres mais se pris les pieds dans le tapis, après plus enchaînements, nous nous rapprocherent de leur ligne. L’essai était tout proche, mais leur défense tenait bon, et c’est sur un décalage que notre ailier de poche marqua au milieu des gros. Suite à la transformation manquée, l’arbitre siffla la fin. Victoire 23 à 22, pas très logique vu notre prestation, petit hold up, mais c’est gagné. Attention de ne pas reproduire ce genre de match, et rebasculer sur le match prochain à Monein. Bravo quand même aux joueurs et merci aux quelques parents qui avaient osé braver ce temps pourri, pour les encourager, vous y êtes pour beaucoup car on entendait que vous, merci beaucoup. Allez l’entente AA. Daniel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *